Innovations technologiques

  • À l’image de nombreux autres secteurs économiques, l’industrie de la gestion d’actifs est confrontée à la montée en puissance des innovations technologiques (blockchain, big data, intelligence artificielle, etc.) dans toutes les composantes de son activité. Elles constituent des opportunités tant en termes d’efficacité opérationnelle pour ses métiers que d’amélioration du service pour ses clients. Dans un marché internationalisé et fortement concurrentiel, il s’agit là d’un axe fort de compétitivité de la Place.
  • Le rôle de la mission Innovation est d’accompagner la pleine diffusion de ces innovations dans les différents métiers des sociétés de gestion de portefeuille, d’une part, en contribuant aux travaux liés aux évolutions réglementaires aux niveaux national et européen, et, d’autre part, en faisant mieux connaître les solutions opérationnelles existantes.
  • Le développement de la mission Innovation a conduit en 2020 à la constitution d’une Commission permanente Innovations technologiques, dont la présidence a été confiée à Muriel Faure et dont les travaux seront orientés suivant deux axes, développés au sein de deux comités :
    IT Évolutions réglementaires, suivi par Éric Sidot ;
    Solutions opérationnelles digitales, suivi par Thomas Valli.

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES

Loi Pacte : Dans le cadre de la préparation de la loi Pacte, la mission Innovation a examiné en particulier le cadre juridique offert par la loi quant à la définition des actifs numériques non assimilés à des instruments financiers, à l’encadrement des offres publiques de jetons, ainsi qu’au nouveau statut de la profession de prestataires de services sur actifs numériques. La loi Pacte ouvre désormais la possibilité d’investir en actifs numériques à deux types de fonds d’investissement : les fonds professionnels spécialisés (FPS), sous réserve de respecter les règles de liquidité et de valorisation qui leur sont applicables, et les fonds professionnels de capital investissement (FPCI) dans la limite de 20 % de leur actif.

• L’AFG a par ailleurs répondu à la consultation de l’AMF sur «l’état des lieux et les difficultés juridiques liées au développement des security tokens».

• La mission Innovation a contribué au livre blanc sur la Compétitivité publié par l’AFG en juillet 2019, en recommandant la création au plus vite d’une réglementation européenne pour encadrer les activités sur actifs numériques assimilables à des instruments financiers. Les acteurs doivent en effet pouvoir bénéficier d’un cadre réglementaire adapté – européen et national – afin que les investisseurs puissent accompagner le développement de ce marché avec des exigences appropriées.

LES RÉFLEXIONS DE PLACE

•  Questionnaire sur les jetons financiers (security tokens)
Les professionnels des marchés, de la gestion d’actifs et de la blockchain ont été invités, en février 2019, à répondre à un questionnaire visant à mesurer leur intérêt pour les security tokens (instruments financiers enregistrés sur une blockchain).
L’AFG, l’Association française des marchés financiers (AMAFI), l’Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM) et la French Digital Asset Association (FD2A) ont publié en mai 2019 un rapport sur les security tokens – ou jetons financiers assimilables à des instruments financiers – synthétisant les réponses à ce questionnaire, établi et diffusé par ces associations en partenariat avec Gide 255, PwC, ConsenSys et Woorton. Il en ressort que la majorité des professionnels ont clairement affirmé leur intérêt pour ce type d’actifs numériques, soulignant les avantages spécifiques que les security tokens sont susceptibles de leur offrir.
• Intelligence artificielle, blockchain et technologies quantiques au service de la finance de demain
L’AFG a contribué aux travaux du livre blanc de Finance Innovation, publié par RB Éditions.
Ce document établit un premier diagnostic des besoins et des opportunités de développement offerts par ces technologies et propose des domaines d’innovation prioritaires (DIP), générateurs de croissance et d’emplois.
L’AFG, via son équipe des Études économiques, s’implique également pleinement dans les actions du pôle de compétitivité Finance Innovation en participant aux comités de labellisation qui distinguent les fintechs les plus innovantes dans le secteur financier, ainsi qu’aux travaux de Paris Europlace dans le cadre de ses comités Blockchain et ICO (Initial Coins Offering).

1 HEURE POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES FINTECHS
• « L’intelligence artificielle appliquée aux métiers de la gestion d’actifs »
C’était le thème de la réunion organisée par l’AFG le 25 mars 2019. Les sociétés Addventa, Fortia Financial Solutions et Nephelai ont présenté les solutions qu’elles ont mises en place dans les domaines du reporting client, du contrôle réglementaire et de la conformité, ainsi que du traitement des transactions financières. Plusieurs sociétés de gestion ont témoigné à cette occasion de l’intégration de l’intelligence artificielle dans leurs processus d’investissement.