33ème Concours des Mémoires de l’Économie et de la Finance : Vers un monde nouveau ?

    • Le Centre des Professions Financières, en partenariat avec l’AFG, la Caisse des Dépôts et Consignations, Covéa et l’Institut des Actuaires, lance le 33ème Concours International des Mémoires de l’Économie et de la Finance (CIMEF).
    • Le thème central est « Vers un monde nouveau » : Les crises du XXème siècle – grippe espagnole, Grande Dépression, Guerres mondiales – ont amplement contribué à façonner notre paysage socio-économique et géopolitique. Face à celles du XXIème siècle, déjà marqué par le choc financier de 2007-2010 et désormais la pandémie de la Covid-19, l’un de nos défis collectifs est de rechercher les solutions favorisant la maîtrise de risques diversifiés, transversaux, connectés, et dont les impacts se mesurent à une échelle mondialisée sur bientôt 8 milliards d’êtres humains.

Au-delà du constat, le 33ème Concours s’attachera donc en particulier à distinguer les travaux répondant à cette ambition, dans l’ensemble des champs couverts par ces enjeux d’avenir :

  • Démographie : quels effets économiques et sociaux de l’évolution de la population mondiale avec une projection actuelle de 7 à 17 milliards d’habitants en 2100 ?
  • Environnement : quels impacts écologiques, humains, financiers, au changement climatique ?
  • Technologies : quelles avancées réelles, quelles attentes sur les nouvelles technologies (électronique, informatique, Big data, cybersécurité, santé …) et la recherche en termes économiques ou pour la gestion des risques ?
  • Stratégie : quels enseignements et quelles perspectives pour le pilotage financier, industriel, et l’investissement de long terme structurant pour le devenir de nos sociétés ?
  • Gouvernance : quelles orientations pour les États, les organismes internationaux, et les entreprises dans un monde où aversion au risque, contrôle et nécessaire sécurisation (des données, des personnes …), modifient le « contrat social » ?

Les mémoires éligibles (typiquement de niveau master 1 ou 2) sont les mémoires soutenus depuis le 1er janvier 2020, figurant dans les 20% de notations les plus élevées de l’établissement d’enseignement et ayant obtenu nécessairement une note supérieure ou égale à 15/20 ou B+, rédigés en français ou en anglais.

Dans le cas d’une formation organisée par plusieurs Universités ou Écoles situées dans un ou plusieurs pays, il conviendra d’indiquer un unique Établissement et un unique pays de référence pour le mémoire, l’Établissement et le pays dans lequel le mémoire a été soutenu.

La date limite de dépôt des mémoires pour le Concours est fixée au 31 décembre 2021 mais pourra être prorogée sur décision des organisateurs.

En savoir plus.

Liste des Fonds ISR signataires du Code de Transparence AFG-FIR – mise à jour à fin avril 2021

Découvrez le Rapport d’activité 2020 de l’AFG !

      • Brexit, crise sanitaire, confinement, chute brutale et reprise des marchés, plan de relance de l’économie, l’AFG publie le bilan d’une année 2020 exceptionnelle, où les sociétés de gestion ont su s’adapter et continuer à travailler dans l’intérêt de leurs clients.
      • Financement de l’économie, compétitivité, épargne longue, finance durable, éducation financière, diversités, ces enjeux majeurs ont été au cœur de l’action de l’AFG.
      • Retrouvez également les grands travaux menés par les commissions et groupes de travail, les principaux événements organisés par l’AFG en 2020, ses études et publications.
      • Capital investissement, fonds immobiliers, épargne retraite, titrisation, commercialisation, déontologie et conformité, innovations technologiques … : dans chaque domaine d’expertise, le bilan des actions 2020 et les perspectives pour 2021.
      • Accompagner la gestion d’actifs française à l’international, c’est la mission que le pôle International a poursuivie en 2020.
      • L’ éducation financière a bénéficié de la forte mobilisation du pôle Etudes économiques, qui a également poursuivi ses enquêtes et analyses thématiques.
      • Toutes les évolutions de l’offre de formation proposée par AFG Formation, et les nombreuses actions menées en 2020 par le département Communication pour faire connaître le savoir-faire de la gestion d’actifs française.
      • Sans oublier les chiffres clés, la gouvernance de l’AFG et les dates marquantes de la gestion d’actifs.

Consultez le Rapport d’activité 2020
Téléchargez le Rapport d’activité 2020

Communiqué de presse : L’AFG rejoint le comité stratégique d’éducation financière

  • L’AFG est heureuse d’annoncer qu’elle rejoint le comité stratégique d’éducation financière.
  • Regroupant les principaux acteurs concernés, ce comité est moteur de la stratégie nationale d’éducation économique budgétaire et financière sous l’égide du ministère de l‘Economie, des Finances et de la Relance. La stratégie est ensuite mise en œuvre par le Comité opérationnel piloté par la Banque de France. Les entités qui le composent mettent leurs compétences diversifiées au service d’une ambition commune, celle de permettre au grand public de bénéficier de connaissances suffisantes pour prendre des décisions dans les domaines budgétaires et financiers de manière éclairée.

L’AFG va ainsi donner une nouvelle dimension à ses actions de sensibilisation et d’éducation des épargnants en mettant son expertise en matière d’épargne et d’investissement au bénéfice des travaux menés au sein de cette instance.

Nouveau régime de déclaration des indemnisations versées et des dépassements de ratio

LCB-FT – Registre national des gels – Arrêtés Gel des avoirs

  • Trois nouveaux arrêtés mettant en œuvre de nouvelles mesures de gel des avoirs sont parus au Journal Officiel du 25 avril 2021. Consultez les arrêtés du 23 avril 2021 portant application des articles L. 562-2 et suivants du code monétaire et financier.
  • Consultez la partie du site AFG relative à la lutte anti-blanchiment.
  • Le registre national des gels de la direction générale du Trésor présente désormais les informations selon un format cadré et prédéfini, disponible en plusieurs formats pour des consultations simples ou plus sophistiquées et facilitant ainsi les recherches ponctuelles ou globales. Il est disponible sous la forme de données interopérables et d’une API qui peut ainsi être directement intégrée dans vos systèmes informatiques.
  • Les articles 320-23 et 321-150 du règlement général de l’AMF rappellent l’obligation faite aux sociétés de gestion d’informer et de former leurs collaborateurs sur la réglementation, les techniques et les méthodes de prévention et de détection en matière de LCB-FT. Dans ce cadre, AFG Formation propose depuis 2014 un dispositif d’e-training dédié.

Finance durable : mesures complétant AIFMD, OPCVM et MIF 2

La Commission européenne a adopté le 21 avril des mesures (« actes délégués ») complétant les Directives AIFM, OPCVM et MIF 2 en matière de finance durable.

Plusieurs de ces mesures concernent directement les sociétés de gestion :

  • Les mesures relatives aux Directives AIFM (disponibles ici) et OPCVM (disponibles ici) précisent l’obligation des SGP de tenir compte des « risques et facteurs de durabilité » (« sustainability risks and sustainability factors ») dans leurs processus internes.
  • Les mesures relatives à la Directive MIF 2 (disponibles ici) précisent le périmètre des instruments financiers pouvant être offerts à tout client exprimant des « préférences de durabilité » (« sustainability preferences »).

La Commission a également adopté des mesures (« acte délégué ») complétant le Règlement établissant une taxonomie pour les investissements durables (« Règlement Taxonomie »). Ces mesures (disponibles ici, ainsi que leurs annexe 1 et annexe 2) déterminent l’éligibilité de certaines activités économiques selon qu’elles contribuent ou non à l’atténuation du changement climatique ou à l’adaptation au changement climatique. Toutefois, l’éligibilité de l’énergie nucléaire ou du gaz naturel sera traitée ultérieurement via des mesures complémentaires – a priori d’ici fin 2021 selon une déclaration de la Commission européenne (disponible ici).

Le Parlement européen et les Etats membres de l’UE disposent désormais de plusieurs mois pour examiner ces mesures. Sans avis contraire de leur part et sauf développement majeur, ces mesures seront publiées au Journal officiel de l’UE puis seront appliquées selon leurs dispositions respectives :

  • Mesures complétant les Directives AIFM, OCPVM et MIF 2 : application 12 mois après publication au Journal officiel de l’UE.
  • Mesures complétant le Règlement Taxonomie : application à compter du 1er janvier 2022.