PLF 2018 : l’AFG s’inquiète fortement pour l’avenir du financement des PME de croissance

  • Au cours des débats sur le PLF, des modifications ont été apportées à l’IR PME qui permet aux investisseurs de déduire de leur impôt sur le revenu une partie de leur investissement dans des PME de croissance. Si l’AFG se réjouit de la disparition de l’ISF, elle rappelle que l’ISF PME représentait chaque année près d’un milliard d’euros de financement pour les PME de croissance grâce aux investisseurs particuliers et aux business angels. Il faut donc revenir à la position adoptée en Commission des Finances, avec un taux de réduction porté de 18% à 30%.
  • Consultez le communiqué de presse du 23 novembre 2017.