Chiffres clés

La France conforte sa place d’acteur majeur de la gestion en Europe 

  • A fin 2018, l’encours des fonds domiciliés en Europe approche les 15 200 mds € (en baisse de -3,0% sur un an). Si l’on considère les places où la gestion financière des fonds d’investissement est effectivement réalisée, la France occupe la deuxième place[1], avec une part de marché de 18%, derrière le Royaume-Uni (21%) et devant l’Allemagne (15%). En incluant la gestion sous mandat, la gestion française occupe également la première place européenne continentale et représente un quart du marché.

[1] Source: « Asset Management in Europe », September 2018, EFAMA

  • En termes de domiciliation d’OPC, et en distinguant selon la catégorie juridique des fonds, l’encours des FIA atteint 5 873 mds € à fin 2018, en baisse de -0,4%. La part de marché des fonds français est de 17,5% pour les fonds FIA, 2ème place en Europe derrière l’Allemagne, et devant les Pays-Bas. L’encours des OPCVM s’élève à 9 284 mds €, en baisse de -4,6%. La France occupe la 4ème place en Europe derrière le Luxembourg et l’Irlande – centres off shore dont les activités sont centrées sur la domiciliation et l’administration de fonds – ainsi que le Royaume-Uni.

 

  • La collecte nette s’élève à 245 mds € en 2018 contre un plus haut atteint l’année dernière à 948 mds €. La collecte nette des fonds de taux (obligataires et monétaires) ressort négative à -58 mds € (contre +365 mds € en 2017). Les fonds orientés actions (actions et diversifiés) continuent à collecter, + 207 mds €, mais dans des volumes moindres qu’en 2017 (+405 mds€).