L’AFG et l’AFIC déplorent la réintégration des FIP et des FCPI dans l’enveloppe globale des réductions d’impôt de 10.000 euros