PLFSS : l’AFG regrette la modification de la taxation de l’épargne salariale en première lecture à l’Assemblée Nationale et demande le maintien du régime de taxation actuel

  • Consultez le communiqué de presse du 30 octobre 2017.
  • Au cours des débats sur le PLFSS, un amendement introduit par le gouvernement est venu modifier la taxation de l’épargne salariale. Les nouvelles plus-values réalisées par les salariés seront désormais soumises intégralement au dernier taux connu de prélèvements sociaux. L’AFG regrette donc cette mesure qui, même si elle ne touche pas les plus-values du stock actuel d’épargne, alourdira à terme la taxation de l’épargne des salariés.